vendredi 4 juillet 2008

Crier la vie

Quelle chance d'être en vie! Ce petit post pour répandre tout simplement ma joie de vivre! Et pleurer ceux qui ne sont plus là pour la partager ensemble. On a beau savoir que la vie est éphèmère, on ne s'en rend réellement compte que lorsque le destin a sévi. Reste à continuer à avancer, en réapprenant la vie en solitaire... Je pointe le bout de mon nez dehors, pas un nuage à l'horizon, le soleil me darde de ses rayons, tandis que dehors, dans la rue, la vie bat son plein, en accéléré. J'ai l'impression d'être restée sur un quai de gare, alors que le train est déjà parti. Sans moi. Tandis que tout autour, chacun s'agite et retourne à sa vie.
Tout simplement.

...

Je suis toujours sur le quai de la gare. Je sais que je ne dois plus rien attendre, c'était un allez-simple, mon cher disparu ne reviendra pas, ne reviendra plus. Pourtant, je peine à rejoindre les autres, à trouver ma place. Seule. Etre seule au milieu d'une foule, c'est...déprimant. A quoi sert-on? Finalement, à quoi bon? Je sais que ce sentiment reviendra encore, et laissera à chaque fois une empreinte un peu plus indélébile dans mon coeur. Et un vide. Dans ma vie.


The Show Must Go On...


1 commentaire:

  1. Une véritable ode à la vie, au courage, à l'espoir...C'est sincère, beau, touchant, triste aussi.

    RépondreSupprimer